Vient de paraître

Publié le par élan

Henrik Tikkanen : La vie moderne…


 À une série de " visages " dessinés, l’auteur a associé un " adage ". Ces sentences et illustrations ont d’abord été publiées dans la presse, avant de faire l’objet de divers ouvrages. Dans ce sixième recueil, l'écrivain dessinateur nous livre quelques sentences plutôt acerbes tournant autour de la vie moderne... Bilingue français-suédois.

Finlandais d'expression suédoise, Henrik Tikkanen (1924-1984) est tout à la fois romancier, journaliste, dessinateur et peintre. Après ses études universitaires, comme journaliste et dessinateur, il collabore, de 1947 à 1967, au Hufvudstadsbladet, le plus grand quotidien suédois de Finlande, avant de travailler pour le Helsingin Sanomat, son concurrent finnois. Son roman Le héros oublié (1977) a été traduit en français. Henrik Tikkanen a écrit pour la radio, dans les années 50, puis pour la télévision. Il a aussi laissé des aphorismes, des chroniques et des récits de voyage. Renault, mon amour, également traduit en français, témoigne de cet aspect de son œuvre.


Traduit du suédois par Philippe Bouquet


ISBN 978-2-909027-76-0 ; EAN 9782909027760 ; 48 p. ; 6 €.

 


Déjà parus dans cette collection :

La vie, l'amour...(Adages et visages, 1) ; ISBN : 2-909027-63-5

La politique...(Adages et visages, 2) ; ISBN : 2-909027-65-1

La société...(Adages et visages, 3) ; ISBN : 2-909027-66-X

L'art et la guerre...(Adages et visages, 4) ; ISBN : 978-2-909027-68-5

La nature humaine...(Adages et visages, 5) ; ISBN : 978-2-909027-69-2





Zacharias Topelius : Œil d’étoile et autres contes


Le présent recueil contient trois contes : Œil d’étoile est l’histoire d’une fillette qui possède le don de double vue, ce qui n’est pas sans inquiéter son entourage ; La perle d’Adalmina, celle d’une princesse sur le berceau de laquelle les fées se sont penchées dans le but de lui garantir une vie heureuse ; Lasse le petit, celle d’un gamin dont les jeux vont être pimentés par l’intervention d’un minuscule lutin des rêves…

Écrivain finlandais de langue suédoise, Zacharias (Zachris) Topelius (1818-1898) prend en 1840, après des études d’histoire et de littérature, la direction du journal Helsingfors Tidningar, qu'il gardera jusqu'en 1860. Il y publie des souvenirs et impressions de voyages en France et en Allemagne et surtout un grand nombre de poésies qui seront réunies en 1860 sous le titre Fleurs de bruyères, que suivront les poèmes de l'âge mûr Nouvelles feuilles (1870) et ceux de la vieillesse Bruyères (1889).

Dans l'Helsingfors Tidningar paraissent aussi ses nouvelles, dont, à partir de 1851, Les récits du chirurgien militaire, inspirés de sujets empruntés à l'histoire de la Finlande et de la Suède, qui seront par la suite regroupés en quatre volumes (1853-1867). D'autres nouvelles seront également réunies sous le titre Soirées d'hiver (1880-1897). Il écrit également pour le théâtre. Citons Cinquante ans après (1851) et Regina von Emmeritz (1853), son drame le plus célèbre.

Une importante partie de la production de Topelius est consacrée aux enfants. Poèmes, contes, pièces de théâtre se retrouvent dans les huit volumes de Lectures pour les enfants (1865-1896) ou dans Notre pays (1875), alors le livre de lecture préféré des écoliers finlandais. Cette production lui a valu d’être appelé " l’Andersen de la Finlande et de la Suède ".

Traduit du suédois par Maurice de Coppet

ISBN : 978-2-909027-77-7 ; EAN : 9782909027777 ; 48 p. ; 6 €.

 

 

 

 

Publié dans Parutions 2008

Commenter cet article