Publications du premier semestre 2008

Publié le par élan

Georg Brandes : Ernest Renan suivi de Ernest Renan : Voyage en Norvège

 


Comme le disait Henrik Ibsen, il y a eu un avant et un après Georg Brandes (1842-1927). Le critique danois est en quelque sorte le père des lettres nordiques modernes. Esprit cosmopolite et militant, il affirme que la littérature doit être liée à la réalité et susciter le débat, sous peine de perdre toute signification. Parcourant l’Europe, il y a fréquenté bon nombre d’écrivains qui ont marqué le XIX e siècle. Il a, entre autres, rencontré Renan à une époque charnière dans la vie de celui-ci : celle qui a précédé et suivi la Guerre de 1870, période difficile et qui laissera des traces chez un penseur qui avait porté haut les valeurs de l’Allemagne. Période qui correspond également au voyage que l’auteur de la Vie de Jésus effectua en Norvège et dont le récit figure ici à la suite de l’essai de Brandes. Un essai qui apporte sa part de nouveautés aux études sur Renan et il faut voir l’étonnement de notre Scandinave devant les idées du Français sur l’éducation du peuple ou le mariage des filles, pour nous contenter de ces deux exemples, ou encore son appréciation sur le conflit franco-allemand et ses répercussions…

2008 - 64 p - ISBN 978-2-909027-75-3 - 7,50 €
Traduit du danois par Signe Garling-Palmér



Arne Gaborg : Vengeance et autres nouvelles 

  Romancier, dramaturge, poète, journaliste, Arne Garborg (1851-1924) a participé activement aux divers combats littéraires et moraux qui agitaient la Norvège de la fin du XIXe siècle. Pour ses compatriotes, il reste avant tout un des maîtres du néo-norvégien (la langue d’origine rurale) qui cherche à imposer sa marque, mais son combat linguistique ne l’empêche pas de débattre de questions de morale et se société. Tour à tour, ironiques ou graves, les nouvelles présentées ici, évoquent plus particulièrement, sur fond d’émancipation féminine et d’hypocrisie religieuse, les rapports hommes-femmes (Vengeance, Jeunesse), mais également de la perception que l’on peut avoir de la mort (Mourir).

2008 - 64 p - ISBN 978-2-909027-74-6 - 7,50 €
Traduit du norvégien par Auguste Desmoineaux et Jean de Néthy

Publié dans Parutions 2008

Commenter cet article